Saint-Fuscien  Salle Gentien


Fables et Fabulistes au cours des siècles.

 

 une conférence de Jean Paul DUPOUY

 Professeur honoraire des  Universités

 

         La Fable, genre  littéraire à part entière, parait avoir vu le jour en Mésopotamie, à l’époque sumérienne (début du 4ème millénaire avant JC). Ecrite en vers ou en prose, elle manifeste une intention moralisatrice ou  donne une leçon de vie. Histoire inventée de toute pièce,  elle met en scène des animaux ou des végétaux. Le  conférencier rappelle ensuite dans quel contexte historique  particulier fut écrite une célèbre « fable botanique » de l’Ancien Testament (Livre des Juges 9, 7-15).

 

         La  Fable, dans nos sociétés occidentales, est l’œuvre  de fabulistes passés à la postérité : dans la Grèce antique, Hésiode (8ème/7ème siècle  av.  JC) et Esope (7ème/6ème siècle av. JC) ; dans la Rome antique, Phèdre (- 14 à + 50) et en France, Jean de La Fontaire (17ème siècle).

 

         Des exemples  précis de Fables montrent les sources d’inspiration des fabulistes les plus célèbres tels que Phèdre et La Fontaine.

 

         Du Moyen- Âge à la Renaissance, peu de fabulistes sont passés à la postérité. Au 18ème  siècle, Jean-  Pierre Claris Florian  vulgarise, via ses Fables, les idées des Philosophes des Lumières sur la nature humaine, rappelle la nécessité pour les gouvernements de respecter les principes moraux  et enseigne les principes de sagesse, d’amour du travail et de la  charité…A partir du 19ème siècle, la pratique de la Fable  est tombée en désuétude  en France tandis que les recueils de Fables ont attiré l’attention des plus grands illustrateurs (Jean- Jacques Grandville, Gustave Doré, Marc Chagall). Les Fables de La Fontaine ont été source d’inspiration pour l’imagerie d’Epinal.

 

         La portée morale,  économique et politique des Fables de La Fontaine est soulignée bien que non- partagée par d’illustres écrivains comme Jean- Jacques Rousseau  et Lamartine. Au 20ème  siècle, George  Orwell est l’auteur d’une Fable animalière politique, particulièrement satirique et féroce, ayant pour objectif de stigmatiser la Révolution russe et le stalinisme.

 

         Pour finir il est fait allusion à la pratique de la Fable dans les cultures non- occidentales comme  les cultures indiennes, arabo-persanes et chinoises.