Conférence du Docteur Géraldine VIOT

Les questions soulevées par l’application de ces nouvelles techniques  dans le domaine médical

La génétique est une discipline nouvelle, en perpétuelle mutation, qui suscite de nombreux questionnements d’ordre scientifique, impliquant une réflexion éthique, sociétale, philosophique, compte-tenu des champs nouveaux qu’elle ouvre.

 

La génétique provoque aujourd’hui un engouement énorme car elle aide à la compréhension des maladies et aussi à l’élaboration de nouveaux traitements. La génétique personnalisée tend même vers une thérapeutique à la carte en fonction du génome de l’individu…

A travers ce que l’on appelle la génétique prédictive elle vise également à retarder, voire à empêcher, l'émergence de certaines pathologies. A tel point qu’il est difficile de résister au « tout génétique ».

 

D’où la nécessité de réfréner les ardeurs de certains, mais aussi d’éviter de diaboliser cette discipline. En effet pour beaucoup dans l’utilisation de ces nouvelles techniques, notamment en prénatal, Génétique rime avec Eugénisme.

 

Toute nouvelle technique suscite en général deux types de réactions : un engouement inconditionnel ou un sentiment de peur avec mise en avant des seules retombées potentiellement dangereuses. Il faut donc trouver un juste équilibre car ces avancées ont permis des progrès indéniables en terme de prise en charge des patients, que ce soit en prénatal ou en postnatal.

 

Comment éviter les dérives ?

 

Nécessité  de cibler les approches diagnostiques, de les encadrer, de les réserver aux structures hospitalières qui permettent la pluridisciplinarité.

 

La question du meilleur intérêt du patient  doit  être placée au centre de la réflexion.

 

Le principe de  prudence s’impose pour un exercice responsable de la profession médicale eu égard aux incertitudes et aux limites des connaissances actuelles qui ne permettent pas de tout maitriser, de tout anticiper.

 

Pour en parler et échanger avec vous : Conférence du Docteur Géraldine VIOT