Le musée des Beaux-Arts de Rouen vise les
183 000 visiteurs pour "Eblouissants Reflets"

Avec ce chiffre, qui équivaut à deux années de fréquentation du musée des Beaux-Arts, l'exposition rouennaise réalise l'une des plus belles fréquentations en région en France sur l’été 2013
- En 1994, Les Cathédrales de Monet : 173 838 visiteurs
- En 2010, Une Ville pour l’impressionnisme : 238 000 visiteurs
- En 2013, Eblouissants reflets : 181 212 visiteurs


Plus riche encore qu’en 2010, elle réunit 170 œuvres, parmi lesquelles une centaine de chefs-d’œuvre impressionnistes en provenance du monde entier, dont un ensemble exceptionnel de 40 Monet, 15 Sisley, Seurat, Signac, Caillebotte, Renoir, Morisot, Jongkind… ainsi que de très rares épreuves des premiers maîtres de la photographie, de Daguerre à Atget. Cette exposition permet au visiteur de pénétrer au centre des préoccupations picturales de ces artistes qui ont su capter les premiers frémissements de la modernité.

La question des reflets nourrit chez Monet une réflexion particulièrement riche, depuis son séjour aux Pays-Bas aux séries des Peupliers, des vues de Vétheuil, aux Ponts japonais et Nymphéas du bassin de Giverny. 

Le reflet changeant de l’eau devient ainsi pour les générations suivantes le lieu du renouvellement de la peinture : il gagne en densité́ avec Cézanne, en précision avec Seurat, il est libératoire chez Signac. Autour du motif du plan d’eau s’accomplissent en définitive les grandes évolutions picturales de la modernité. 

À travers une centaine de toiles de Monet, Renoir, Sisley, Caillebotte et les photographies de Gustave Le Gray, Charles Marville, Peter Henry Emerson, l’exposition dévoile ce grand enjeu esthétique qu’est le reflet moderne.

- Voir également " En Quête Rouen "

 

 

Ils étaient présents ce jours là...